Pour lire l’intégralité de cet article, merci de vous identifier.
Si vous ne possédez pas encore de compte utilisateur, créez votre accès en achetant la version numérique de ce numéro.

Mot de passe oublié ?
English

Dada DataUne introduction aux cultures algorithmiques

Nicolas Nova & Joël Vacheron

Juillet 1916. Une année après avoir créé le Cabaret Voltaire avec sa compagne Emmy Hennings, l’écrivain et poète dadaïste Hugo Ball fait une première lecture publique de son Manifeste Dada . Il entame son discours par un détour sur la nature « internationale » du terme et termine sur le pouvoir des mots à définir le monde qui nous entoure : « Le mot, messieurs, le mot est une affaire publique de tout premier ordre. » Grâce à leur art consommé de la provocation, les tenants du dadaïsme entendaient subvertir les normes de leur époque en libérant les mots et les langages de leurs assignations arbitraires. 

Sparta my have

Juin 2012. L’équipe de supervision du site de vente en ligne Amazon.com découvre un type de publication incontrôlée. Il ne s’agit pas de manipulation de commentaires, ni d’arnaque promouvant des objets d’occasion. Le « problème » provient d’un afflux massif de livres d’un genre inédit, des ouvrages absurdes écrits par des programmes informatiques. Pendant quatre jours, la plateforme est inondée de livres avec des titres aussi évocateurs que Sparta my have de Loafrz Ipalizi, Wierd song you cute de Timsest Pitigam, ou Alot was been hard de Janetlw Bauie. Le contenu de chaque opus est constitué d’une succession de courts textes, tous signés d’un pseudonyme. 

Ces énoncés ressemblent plus aux retranscriptions d’une discussion effrénée entre des adolescents devant leur téléviseur que de romans bien placés dans la course aux prix littéraires. Et pour cause, il s’agit en fait d’une accumulation de commentaires de vidéos populaires sur YouTube. Extraits par un programme, ils sont réassemblés sous la forme de livres avant d’être publiés ; et donc vendus — sur Amazon. Quelques semaines plus tard, les livres en question sont supprimés du site, et les responsables se démasquent : il s’agit du collectif d’artistes autrichien Traumawien, et de l’Allemand Bernhard Bauch 11 Traumawien, « Ghost Writers », 2012, http://b-o.fr/ghostwriters. Comme le décrivent les auteurs de cette performance intrigante, intitulée « Ghost Writers », le résultat est un ensemble d’ebooks décrivant les microdrames contemporains se jouant sur des sites communautaires. Pour eux, il s’agit d’une forme de littérature émergente, produite par les utilisateurs de la plateforme de partage de vidéo en ligne. 

Ce type de mode d’expressio…