Pour lire l’intégralité de cet article, merci de vous identifier.
Si vous ne possédez pas encore de compte utilisateur, créez votre accès en achetant la version numérique de ce numéro.

Mot de passe oublié ?
English

Transmissions de données

Sandra Chamaret & Loïc Horellou

Le traitement et la représentation de données demandent des compétences variées, de la conception visuelle à la programmation en passant par la statistique et le design d’interaction. Comment transmettre ces expertises diverses dans des formations toujours plus spécialisées ? Sandra Chamaret et Loïc Horellou, enseignants à la Haute école d’arts du Rhin (HEAR), dressent ici un panorama de contextes d’enseignement singuliers, à même de sensibiliser les étudiants aux enjeux d’un champ protéiforme.

Écoles et archives

En 2017, Douglas Edric Stanley et Cassandre Poirier-Simon, deux enseignants du cours de design algorithmique de la Haute école d’art et de design (HEAD) de Genève, mènent, avec le Bodmer lab, un laboratoire de l’Université de Genève, un workshop basé sur une partie du fonds documentaire de la fondation Bodmer. Cette institution privée abrite un musée et une bibliothèque constituée à partir de la collection du bibliophile Martin Bodmer (1899-1971) rassemblant plus de 150 000 pièces (manuscrits précieux, éditions originales, etc.). L’objectif du workshop d’une semaine est d’expérimenter de nouveaux usages du fonds en mettant en place des méthodes de travail novatrices. Trois étudiants du groupe 11 Mathilde Buenerd, Nicolas Baldran et David Héritier. choisissent de travailler à partir d’un corpus de plusieurs centaines d’éditions de Faust, écrit par Goethe en 1808 22 Ce fameux récit décrit les tourments d’Heinrich Faust, un homme de sciences érudit qui, à la fin de sa vie, constate que toutes ses connaissances ne peuvent pas lui permettre de comprendre profondément le monde et qu’il est incapable de profiter de la vie. Il promet alors son âme au diable si ce dernier le libère de son insatisfaction.

Leur projet, Ultimate Faust , consiste en la création d’un générateur et d’une série de scripts (Photoshop et Processing) permettant d’extraire les éléments paratextuels (les notes, les chiffres, la décoration, le format de la page, ou encore les artefacts des scanners) issus d’une vingtaine d’éditions de Faust (en ourdou, en allemand, ou dans d’autres langues où seuls les numéros de chapitre ont été conservés). Les données de base, constituées d’un ensemble d’images en très haute définition, sont ensuite fusionnées afin de produire une nouvelle publication hybride, constituant une pièce unique parmi tous les multiples possibles et compilant des éléments extraits des éditions originales, fac-similés dans leur contexte initial (un détail de la page 28 d’un ouvrage source sera imprimé au même emplacement de la page 28 du livre synthèse). Le projet met en jeu les notions de multiple et d’exemplaire unique en faisant dialoguer des éditions différentes, télescopant ainsi les époques, les lie…